Je suis une pute soumise, blonde, à forte poitrine, je porte des colliers de chien et, même ! des chapkas en hiver. Et surtout, j'emmerde des gens. Et surtout, ça me fait plaisir, à la fois de les emmerder dans le sens de mépriser, et de les emmerder dans le sens de déranger. Je ne vais pas partir dans d'obscures élucubrations mystériantes, alors voilà ce qui s'est passé hier. Simplement vêtue d'une jupe noire qui me venait aux genoux, d'un haut pas décolleté et portant talons, je me suis faite traiter de prostituée. Le mot en lui-même n'a pas été prononcé, mais trois merdozos se marraient bruyamment faisant allusion à l'exercice d'un métier nocturne, bref, ils se sont vite calmés devant mon air indifférent. J'avoue que sur le coup, c'est peu rassurant, je me dis vas-y s'ils descendent au même arrêt que moi, ... et puis non.

   Ce qui importe, c'est que, même si, sur le moment, j'eus toutes les raisons de prendre leurs moqueries pour une infâme insulte - puisqu'ils les concevaient comme telle - , il n'en reste pas moins que passer pour une pute auprès de trous du cul pour qui "femme respectable" = "sac à patates reproducteur", ça me flatte profondément. On salue au passage le courage immense - sans oublier la virilité, une de leurs valeurs clés - de ces jeunes gens qui ont osé braver, à plusieurs, une fille seule.

   [Et dans l'absolu, je vois pas ce qu'il y a d'intrinsèquement Mal à être une pute.]

   [Et c'est pas près de s'arranger avec le président actuel, qui possède le don de faire se haïr les gens entre eux. Et non je suis pas peace and love. Je vis juste dans un quartier de merde, et dans un pays dont le gouvernement ignore tout ce qui a trait aux notions de sécurité et d'éducation.]

15751429_p

   La mauvaise qualité d'Internet et la médiocrité de la fac enfin réunies ! eh oui, pour cette rentrée, la fac de lettres montpelliéraine Paul Valéry a décidé de coupler ces deux catastrophes pour mettre en place une inscription en ligne. C'est fait. Mais évidemment, naturellement, ça ne marche pas. Pourquoi cela me surprend-il ? Car oui, je l'avoue, j'ai, un temps, réellement cru que j'allais pouvoir m'inscrire en ligne. Je me voyais déjà, le cœur léger, ne pas faire la queue pendant deux heures pour retirer mon dossier... J'étais bien naïve.

15751429_p

   Musique. Je suis toujours reconnaissante des gens qui me font découvrir (volontairement ou pas) de la bonne musique, même si j'en viens à leur en vouloir ensuite. Disons que ç'a déjà été le cas, quoi, on rencontre quelqu'un qui a de bons goûts, il nous fait écouter 2-3 trucs, c'est génial, on se brouille, mais la musique reste géniale. Ma toute dernière découverte un tant soit peu marquante, c'est The Organ, du pop-rock gogoth-mélancolique à l'écoute sur TOTBL.

   C'est rare que je découvre - et apprécie - du rock ces temps-ci, à part quelques machins épars de batcave (je pense à Cinema Strange ou Scary Bitches, les deux très fun). Ah, et le truc le plus récent: la nana (et une copine à elle sans doute) qui a fait la première partie du concert de Björk aux arènes de Nîmes. J'avais jamais entendu ça avant. Bon il est clair que, sortie du métal, j'entends pas grand-chose, disons que là ça ne ressemblait vraiment à rien que je connus. En me renseignant le lendemain, j'ai trouvé qu'il s'agissait de M.I.A., une srilankaise pêchue dont la musique donne des envies de danse pulsionnelles bien au-delà d'un genre que je supporte fort peu d'ordinaire. Très bon sur scène, drôle. Efficace en un mot.