.. J'ai lu, dans Le Monde Diplomatique, que l'union des mosquées de France (je me souviens plus du sigle exact) avait, en 2005, lancé une fatwa d'appel au calme contre les jeunes émeutiers qui brûlaient des voitures. Ça m'évoque plusieurs choses. La première, naturellement, est que contrairement à une idée répandue chez certains (je vais pas trop m'avancer, j'ignore la part de personnes qui pensent ce genre de choses dans la population totale), l'islam ordinaire n'est pas pro-bordel. Deuxièmement, il n'est pas hypocrite non plus et plutôt que de se retirer dans une susceptibilité pointilleuse, du genre "ha mais qui a dit qu'y a pas des jeunes catholiques dans les émeutiers?", reconnaît que les jeunes concernés étaient en majorité musulmans. Enfin, un truc qui me paraît quand même bizarre, c'est qu'on n'en a pas beaucoup entendu parler, de cette fatwa. Alors je veux bien admettre que je suis peu renseignée, je regarde très peu la télé, etc. Mais il n'empêche, à l'époque en l'occurrence je vivais avec une personne qui la regardait beaucoup, donc au minimum j'entendais ; je l'aurais su tout de même... Une fatwa, il me semble, c'est quelque chose d'assez important, là en l'occurrence elle concernait un sujet brûlant d'actualité et n'émanait pas de n'importe qui ; pourquoi n'a-t-elle pas été plus diffusée que ça? Les médias avaient-ils intérêt à ce que les gens fassent l'amalgame entre musulmans et casseurs? et à ce que les casseurs continuent (puisqu'en fin de compte on ne saura jamais si la fatwa, plus diffusée, aurait eu un effet quelconque? Ç'aurait été intéressant si tout le monde l'avait su. On aurait vu, de plus, que les casseurs n'avaient rien à voir avec l'islam, quelles que soient leurs origines ou la religion de leurs parents, puisqu'ils n'en avaient rien à foutre de ladite fatwa, et qu'il ne fallait pas y voir de l'extrémisme religieux. Et d'ailleurs, on peut se poser la question de savoir pourquoi il n'a pas été tenu compte de la fatwa en fait, est-ce par manque de diffusion, ou simplement parce que la religion musulmane n'avait rien à foutre dans les événements? On aurait eu un début de réponse à bien des questions qui se sont posées à ce moment-là sur la place de cette religion dans notre société - peut-être à tort, toujours est-il qu'elles se sont posées, et continuent de se poser - si un tel "détail" n'avait pas été purement et simplement écarté de l'information publique...

.. DDK nous informe qu'une autre fatwa, contre Ben Laden (et pas seulement lui, mais tous ceux qui l'approuvent), a été émise très officiellement. Prenez le temps de la lire en entier, c'est intéressant... Intéressant aussi de voir qu'on n'en a pas entendu franchement causer, alors que depuis des années on nous bassine de débats du genre "l'islam est-il nécessairement violent?" ou "tous les musulmans sont-ils finalement de mèche avec les terroristes?".

.. Une troupe de pillards nordiques du Xème siècle c'est des trüe guerriers, des chrétiens qui partent en croisade sont d'abominables fascistes. Hm. Les incohérences n'ont jamais tué personne... mais en fait si, et je maintiens que le manque de logique, plus que la méchanceté pure (finalement bien rare) et que la frustration (qu'un minimum d'intelligence aide fortement à résoudre), est à l'œuvre dans bien des souffrances de ce monde.

.. Les soldes c'est pas QUE le mal ^^ j'ai trouvé pour pas cher un magnifique, grand beau livre neuf sur les plus belles bibles du monde à offrir à mes grands-parents (eux-mêmes catholiques).

.. Autant j'aime bien Le Monde Diplomatique, je trouve que c'est un journal intelligent, assez subtil sans être trop snob (bon, j'y ai lu un article sur la poésie qui ne correspond pas tellement à cette description, on va dire), autant Le Monde des religions c'est plutôt superficiel. En fait, je pense que c'est un bon magazine pour les gens qui veulent se lancer dans le sujet et n'y connaissent pour le moment rien, car il y a pas mal de sujets bien variés et accrocheurs. Si on est un habitué par contre, on reste sur sa faim.

.. Ha, je viens de trouver des trucs à écrire sur les Juifs ! Hier samedi, deux jeunes Juifs se promenaient sous la neige. L'un  portait un grand chapeau, l'autre une kippa (la petite calotte là, s'agit-il d'ailleurs d'une kippa?), il devait franchement pas avoir bien chaud. Pourquoi ne portait-il pas de bonnet? Ça doit être vu la kippa? Non parce que s'il met un bonnet par-dessus, ben il l'a quand même sur la tête la kippa, c'est ce qui compte, dès qu'il est à l'intérieur il enlève son bonnet et il a sa kippa... la composante communautaire des religions peut-être? Autre anecdote, charmante : c'était lors de ma toute première promenade à Villeurbanne un vendredi soir : j'ai vu un père et son gamin aller à la synagogue, le père portait un beau costard avec son grand chapeau sur la tête, et le petit enfant... pareil. Habillé tout pareil mais en miniature. Sans doute cela leur semble-t-il naturel et normal; mais quand même, la première fois que le petit a accompagné son père, vêtu de son beau costume tout neuf de grande personne, la mère, les collègues ont dû le trouver mignon... J'espère. J'espère que tout le monde pense bien à mettre des sentiments et de la tendresse en tout, et surtout dans les grandes occasions solennelles. Quand ils voient leurs petits marmots réciter le plus sérieusement du monde, avec peut-être du stress, des choses très importantes, très graves ou très tragiques, ou même heureuses, d'un air bien concentré et conscient de la situation, j'sspère qu'il y a des gens qui ne pensent pas qu'à ce qui doit être fait dans le rite et les règles, mais qui trouvent les gestes et les paroles venant d'un petit être mignons et choupi malgré l'apparente rigidité traditionnelle / immuable des choses qui dépassent pourtant de beaucoup l'individu, l'enfant de tel papa.